Traverser Rouen

--

Trois heures et quart le matin. Tu es un piéton, tu ne croises aucune voiture. Uniquement le bruit de tes pas sur le bitume. Tu ne savais même pas que tes chaussures faisaient ce bruit-là.

Il fait bon pour un mois de février, les trottoirs et les rues sont mouillés… Deux camions en arrivant au pont, des feux rouges et verts qui égaient presque cette atmosphère de ville fantôme.

Tes pas, encore. La petite voie de chemin de fer, le hangar. Tu ôtes ta veste, allume l’ordinateur. La matinale commence, tout à l’heure.

--

--

Frédéric Haffner

Entrepreneur, je raconte ici les épisodes de la création de mon entreprise à côté de Lille. Vous trouverez aussi quelques textes plus personnels